ARCTIQUE
 

L’Arctique, c’est le grand nord à quelques heures de la France. Des paysages spectaculaires de glaciers, des icebergs, des montagnes aux pointes acérées, des moraines fleuries comme si les alpes s’étaient échouées au bord de la mer. L’Arctique concentre tous les paysages mais aussi toute la faune du grand nord : l’ours polaire évidemment, mais aussi les morses, les phoques, les renards polaires et des millions d’oiseaux marins . Visitez l’Arctique c’est comme démarrer une grande aventure qui invariablement vous fera repartir un jour vers les terres polaires. 

 L’histoire très riche de l’Arctique sera aussi évoquée lors des nombreuses conférences. D’autant que la France a toute sa place dans l’épopée du Spitzberg : la première expédition scientifique était française avec le navire La Recherche en 1838, mais surtout il y a un siècle était signé à Paris le traité qui donna la souveraineté de l’archipel à la Norvège. Un voyage expédition aux multiples facettes sous le signe de l’ours polaire, maître de l’Arctique.

QUAND PARTIR :

DE MAI à JUILLET

C’est la période idéale afin de vous rendre sur les terres accidentées de Spitsberg pour aller à la rencontre de la vie sauvage dans son habitat naturel et tenter d’apercevoir le farouche ours polaire.

JUIN ET JUILLET
La courte période propice à l’aventure au Pôle Nord a lieu durant ce mois. Tandis que les fjords majestueux s’ouvrent également sur les côtes du Groenland et des îles de l’Extrême-Arctique Russe et Canadien.

SEPTEMBRE ET OCTOBRE
Le souvenir de l’été perdure sur les icebergs qui ont tout juste vêlé et resplendissent au coucher du soleil, tandis que les étroits canaux du Passage du Nord-Ouest deviennent navigables et que les aurores boréales parsèment de couleurs le ciel du Groenland.

Dans les croisières Quark tout est fait pour que les passagers observent le maximum de choses pour cela il faut rester en éveil, avoir les jumelles à portée de main et passer un maximum de temps sur les ponts. 

Sur un navire d'expédition, l'observation de la faune est une affaire collective. Chacun peut y apporter son implication au profit du groupe. Si les naturalistes du bord ont l’œil affûté, il faudra parfois veiller de nombreuses heures à la passerelle pour apercevoir un souffle de baleine, un dos de dauphin, le vol d'un oiseau marin peut leur échapper. L'Arctique est un paradis pour la faune sauvage. SI l'ours polaire est le graal, d'autres espèces parfois plus rares comme des baleines ou des dauphins peuvent satisfaire notre curiosité. 

BLEU INFINI BLANC.png

Copyright ©  Photos : tous droits réservés © ; pour le détail des crédits photos merci de nous contacter

BLEU INFINI - BLEU VOYAGES,  bat B2 - 213 rue de GERLAND - 69007 LYON / Tél : +33 4 72 76 75 61 /  voyager@bleu-voyages.fr

logo-pole-action.jpg
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram